Bio

L’athlète

Grégoire Marche commence le squash à l’âge de 3 ans, dans le restaurant familial où ses parents avaient remis en état un club laissé à l’abandon. Il a 7 ans lorsque Cédric Hateau, entraineur à la ligue Rhone Alpes de Squash, le prend sous son aile.

Entraineur connu pour sa maitrise extraordinaire, son sens du spectacle et sa créativité, Il lui transmet tout son savoir-faire et le guide jusqu’à ses 15 ans. A ses côtés, Grégoire met en pratique les fondations techniques essentielles du squash, et il apprend surtout que ce sport doit être à l’image de sa personnalité. C’est ainsi que naissent les prémisses du caractère acrobatique de son jeu pour lequel il est reconnu.

A 9 ans Grégoire déccroche son premier titre de Champion de France dans la catégorie moins de 11 ans

Il remporte ensuite toutes les éditions jusqu’aux Championnats de France junior.  Ce sera le début d’une longue série de victoires qui le mèneront à 18 ans au titre tant convoité de Champion d’Europe.

Deux ans plus tard il obtient sa première sélection aux Championnats d’Europe par équipe où il termine Vice Champion légitimant ainsi sa place comme membre pilier de l’équipe de France de squash.

A 24 ans, Grégoire décroche son premier titre de Champion de France de Squash chez les seniors.

Et il devient alors 3ème français derrière Mathieu Castagnet (2e) et Grégory Gaultier (1er français et n°1 mondial). La consécration arrive avec son entrée dans le top 30 mondial, qui vient confirmer son palmarès de Champion en devenir.

Aujourd’hui, c’est accompagné de Renan Lavigne, entraineur au pôle France situé au CREPS d’Aix en Provence, et de Thomas Adriaens préparateur physique, qu’il se prépare aux plus grands tournois nationaux et internationaux.

En quelques mots

Grégoire Marche, né le 3 mars 1990 à Valence dans la Drôme, est un joueur français de squash. Tombé très jeune dans la marmite des passionnés du squash, il s'épanouit dans ce sport et son jeu acrobatique et spectaculaire en témoigne.

Champion de France pour la première fois à l’âge de 9 ans, il a remporté toutes les éditions des championnats jeunes auxquelles il a participées. A 15 ans, il rejoint le Pôle France d'Aix en Provence où il évolue au sein du CREPS. Il y obtient un bac S puis un brevet d'État d'éducateur sportif 1er degré spécifique au squash.

Aujourd'hui 3e français et 26e au classement mondial, Grégoire est professionnel et se consacre à plein temps au squash pour défendre sa place parmi l’élite mondiale.

Le technicien

Le Squash est une discipline sportive intense et très exigeante qui sollicite fortement l’organisme et où les joueurs sont en mouvement perpétuel. Pour rester dans le top mondial, tous les détails comptent et les qualités athlétiques ainsi que la technique jouent un rôle central.

Grégoire sait se démarquer par des déplacements supersoniques et sa technique incroyablement maîtrisée. Il s’adapte à n’importe quelle situation et parvient à créer des schémas corporels variés pour maîtriser la balle et déstabiliser son adversaire.

Doté d’un bras extrêmement agile, il n’hésite pas à prendre des risques et sait mettre du rythme dans ses échanges en attendant l’ouverture pour finir les points de manière spectaculaire. Adepte des plongeons impressionnants il aime jouer vite et chercher la balle tôt moyennant des positions spectaculaires qui régalent à chaque fois les spectateurs.

C’est de Joey Barrington, ancien squasheur professionnel et aujourd’hui commentateur de Squash TV, qu’il tient le surnom de “ The accrobat ”. A l’occasion d’un match spectaculaire, le commentateur épaté par sa prestation le compare pour la première fois à un acrobate pour ses qualités de jeu spectaculaire.

Cette qualité physique, il l’a acquise très jeune auprès de son premier entraineur, Cédric Hateau et la développe en permanence aux cotés de Renan Lavigne et Thomas ADRIAENS.

Renan Lavigne, personnage clé dans l’apprentissage de Grégoire, a été pendant de longues années le numéro 2 français, s’illustrant dans le sillage de Thierry Lincou. Outre sa légitimité technique, Renan lui apporte son sens de la stratégie, une connaissance parfaite du jeu, des adversaires et par de là un sens tactique indispensable pour évoluer au niveau professionnel.

Joueur professionnel de hockey sur glace, Thomas Adriaens a choisi quant à lui de se reconvertir dans l’accompagnement de sportifs de haut niveau. Il a ainsi épaulé de nombreux champions dans des disciplines très variées mais c’est aux cotés de Grégory Gaultier, avec qui il travaille depuis 8 années, qu’il se spécialise dans le squash. Pouvant aujourd'hui se prévaloir d’un savoir faire et de connaissances ultra-adaptées à cette discipline sa présence quotidienne auprès de Grégoire est devenu indispensable à son évolution au niveau professionnel.

L’homme

Grégoire a grandit dans les cuisines du restaurant familial “L’Origan”, table très reconnue à Valence. Malgré l’exigence alimentaire que nécessite le squash, Patrick et Evelyne, ses parents, lui ont transmis leur passion de la grande cuisine. Ainsi quand son programme sportif le lui permet, Grégoire aime partager une bonne table entre amis.

Souriant et disponible, Grégoire est surtout un compétiteur dans l’âme qui s’entraine au quotidien pour améliorer ses performances sportives. Ce passionné de la première heure parcourt le monde depuis ses 16 ans, raquette en main pour étoffer son palmares international.

Très jeune, il s’essaie à plusieurs sports comme le tennis, le judo ou encore le football, mais c’est dans le squash qu’il excelle. Devenu non seulement son sport de prédilection mais aussi son métier, il s’adonne à d’autres activités sportives comme le golf, sa deuxième passion qui est un véritable exutoire, ou encore la Formule 1 qu’il a découvert grâce à des amis proches dont le champion Jules Bianchi.

Ces influences sportives sont légions. Dans le tennis, il admire le palmarès incroyable et la personnalité de Rafael Nadal et Roger Federer. A 22 ans, il découvre le golf et ses champions, Tiger Woods et Rory Mcilroy, des personnages aussi atypiques qu’inspirant par leur jeu où il retrouve des similitudes avec le squash.

Enfin du côté du squash, il aspire à donner ses lettres de noblesse au squash français en devenant n°1, comme l’ont fait avant lui Thierry Lincou et Grégory Gaultier, deux géants du squash français et international qu’il cotoie, avec qui il s’entraine depuis longtemps et qui reste des modèles de réussite.

La baie de San Francisco, la gare centrale de New york ou encore le port de Hong Kong, sont les terrains de jeu les plus mythiques où Grégoire a été amené à jouer. Son rêve, voir s’installer au pied de la Tour Eiffel un court vitré où il pourrait mettre en scène son talent.